Le journal vidéo du 23 février

plan.jpg
b
Le point au 23 février 2015 sur les travaux du "Projet Grotte Cœur de Lourdes", par Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

 

"Projet Grotte Cœur de Lourdes", le chantier avance. Bientôt deux mois que le premier coup de pelle a été donné. Malgré les intempéries - la neige, la pluie -, les ouvriers continuent de s'affairer avec ardeur sous le regard bienveillant de la Vierge Marie.

Au sujet du nouveau pont qui enjambera demain le Gave de Pau, les travaux progressent à un rythme décalé, d'une rive à l'autre. Si, sur la rive droite, le socle, sur lequel s'appuiera bientôt l'une des extrémités du pont mobile, est sur le point d'être achevé, il reste encore beaucoup à faire, en face, sur la berge opposée. En effet, malgré les moyens logistiques mis en œuvre, des infiltrations d'eau continuent de ralentir la mise en place du ferraillage, phase indispensable avant de couler le béton qui formera le second socle d'appui de l'ouvrage à venir.

Le chantier déployé dans la Grotte, et à sa périphérie, s'étend sur une vaste zone qui va de l'emplacement actuel des fontaines, où coule l'eau de la source, jusqu'aux brûloirs où les cierges déposés par les pèlerins continuent de briller et de se consumer. Différents corps de métier se relaient ici et là pour procéder à la mise en place des nouveaux aménagements : pose de dalles de pierre à la Grotte dans le cadre de la nouvelle hiérarchie du traitement des sols; câblage électrique du système d'éclairage de la future rambarde qui délimitera le périmètre de la source; installation d'une pompe de relevage par mesure de prévention contre les crues; ajout d'un système complémentaire de paratonnerre pour une meilleure sécurisation du site; création d'une canalisation d'acheminement d'eau de la source vers la future zone de remplissage des bouteilles et des bidons...

Au-delà du fait qu'il a été rendu nécessaire suite aux crues dévastatrices d'octobre 2012 et de juin 2013, tout ce redéploiement a pour objectif premier la mise en lumière de la Grotte comme cœur rayonnant du Sanctuaire. En effet, le groupe de travail "Projet Grotte Cœur de Lourdes" a imaginé un retour au sens originel du recueillement à travers une nouvelle expérience de visite : le parcours sensible et pastoral qui se dessine sous nos yeux affirmera la Grotte comme le centre névralgique du Sanctuaire. La Grotte sera à la fois plus intime, plus sacrée, plus propice au silence... Instigateur du projet, l'évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Nicolas Brouwet, insiste sur ce point : "La Grotte doit être une oasis de silence. Car celui qui fait silence peut se mettre à l'écoute de la Parole de Dieu."

Mgr Brouwet le sait bien : à la Grotte, en 1858, c'est en faisant silence que Bernadette a pu se mettre à l'écoute des paroles de la Vierge Marie... à l'écoute de la Parole de Dieu. Une Parole d'amour et d'espérance qui a donné sens à toute sa vie.