Le journal vidéo - 2 mars 2015

dalles.jpg
b
La source de la Grotte comme vous ne l'avez jamais vue, par Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

 

La source comme vous ne l'avez jamais vue

Dans le Sanctuaire de Lourdes, la star de ces derniers jours, c'est elle : la source qui coule au fond de la Grotte des apparitions. Jamais, sans doute, depuis les origines du Sanctuaire, même depuis 1974, année où elle a été rendue accessible au public pour la première fois, la source de la Grotte de Lourdes n'avait été montrée de manière aussi visible, dans toute sa nudité et toute sa plénitude. C'est pourquoi, le 25 février dernier, à l'occasion d'une conférence de presse donnée sur le terrain du chantier des travaux du "Projet Grotte Cœur de Lourde", c'est elle qui a concentré tous les regards et toute l'admiration. Les flashes ont crépité. L'émotion des journalistes, re-découvreurs de la source majestueuse, était palpable. Si la Grotte est le cœur du Projet global, c'est la source qui est bel et bien le cœur de la Grotte. Quand on se trouve tout près d'elle, l'eau de la source apparaît vraiment comme une matière vivante.

L'architecte-paysagiste, Philippe Deliau, de la socité ALEP basée à Cadenet, et Gilles Marty, de l'agence INCA de Grenoble, ont imaginé une nouvelle mise en lumière de la source qui ne manquera pas de susciter chez les pèlerins ou les visiteurs, qui passeront demain dans la Grotte, comme le sentiment de vivre une expérience de redécouverte de la source, à l'image de Bernadette Soubirous qui l'avait redécouverte, la première, le 25 février 1858. La source a donc fait l'objet de mille attentions. Gilles Marty, l'architecte maître d'œuvre du "Projet Grotte Cœur de Lourdes" témoigne : "Quand on a découvert ce lieu, quand on l'a redécouvert, rouvert, ça a vraiment été une grande émotion, parce qu'on a vu les choses telles qu'elles étaient, naturelles, authentiques. C'était extrêmement touchant. Tout le parti de notre projet, c'est de retrouver justement ce caractère touchant, humain, spirituel et symbolique des choses."

Les tailleurs de pierre, venus de Mauléon, se sont approchés d'elle comme on approche un trésor : avec une grande délicatesse et un immense respect. Sébastien Dubourdieu coordonne l'activité des tailleurs : "Sur l'ancien projet, c'est vrai que la source, il fallait s'approcher quand même très près pour la voir. Là, on a agrandi la partie ''ouverture d'eau''. On aura une meilleure vision. La source sera également éclairée par le fond de son bassin. Le résultat final sera très joli." Dans la Grotte, chaque pièce de pierre est unique et prend place dans le magnifique puzzle de l'ensemble du dallage.

L'autre événement de la semaine, le 26 février, a été le retour de l'autel dans la Grotte. Une opération délicate, effectuée avec beaucoup de délicatesse. Les pluies abondantes qui sont tombées ces derniers jours sur les Pyrénées, ont nécessité la mise en place d'une digue de prévention, en aval de la Grotte, pour éviter l'inondation de la zone des travaux. Le Gave a semblé menaçant, surtout du côté du mur ouvert  situé au niveau de la construction du socle d'appui du futur pont, près des brûloirs : cet espace a été colmaté avec des moyens de fortune.

Si tout se déroule pour le mieux, la Grotte pourrait être rouverte au culte à compter du 5 avril prochain.