11 février : préparatifs du côté de la Grotte

grotte_neige.jpg
b

La fête universelle de Notre-Dame de Lourdes approche à grands pas. Plusieurs dizaines de milliers de pèlerins sont attendus dans la cité mariale le 11 février et les jours qui précèdent. 950 directeurs de pèlerinages à destination de Lourdes et présidents d'Hospitalités seront des leurs : chaque année, à cette période, ils sont en congrès dans le Sanctuaire pour finaliser les préparatifs de leurs pèlerinages. Les acteurs du "Projet Grotte Cœur de Lourdes" savent l'importance du 11 février : c'est le jour anniversaire de la toute première apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, dans la Grotte de Lourdes (c'était en 1858). C'est aussi, chaque année pour l'Eglise catholique, la Journée Mondiale du Malade. La date du 11 février est depuis le début inscrite sur le calendrier des travaux du « Projet Grotte Cœur de Lourdes ». Ce jour-là on fera taire le bruit des engins de chantier, des marteaux-piqueurs et des meuleuses pour laisser place au silence, le temps d'une trêve.

 

Le point au 2 février 2015 sur les travaux du "Projet Grotte Cœur de Lourdes", par Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

 

La dernière réunion de chantier a été l'occasion de discuter sur la meilleure manière de faciliter le passage des pèlerins à la Grotte le jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes. Il faudra prendre en compte les réalités du terrain, les aléas climatiques et, bien sûr, la sécurité des personnes. A ce sujet, Sébastien Maysounave, le responsable des travaux du Sanctuaire, se montre confiant, sans pour autant promettre l'impossible : "C'est l'objectif : rendre la Grotte de Lourdes accessible pour le 11 février, de faire en sorte que les pèlerins puissent venir s'y recueillir, même si cela se fera dans des conditions très particulières cette année car il n'y aura certainement qu'une partie de la Grotte qui sera accessible. Tout est mis en œuvre pour y parvenir. Il y a des impondérables. Mais pour l'instant, on tient bon et on devrait y arriver." La réunion de chantier, chaque mercredi, est l'occasion de coordonner l'action des différents experts intervenant sur les chantiers du "Projet Grotte Cœur de Lourdes" : d'abord autour de la table et, ensuite, sur le terrain où maîtres d'œuvre, architectes, bureaux d'études et ingénieurs se parlent, échangent, communiquent des informations avant de les transmettre aux conducteurs des travaux. Sur le chantier de la Grotte, lui-même, les grandes phases de terrassement sont en cours d'achèvement et les réseaux enfin mieux sécurisés, afin d'éviter de se retrouver face à des problèmes comme ceux rencontrés lors des inondations d'octobre 2012 et de juin 2013. Ces crues à répétition, il est vrai, ont été l'un des facteurs déclenchant du "Projet Grotte Cœur de Lourdes" : il s'agira d'utiliser les connaissances actuelles en matière de prévention des catastrophes naturelles pour améliorer la protection des lieux, comme, par exemple, le pont en cours de construction : mobile, il pourra se lever en cas de montée subite des eaux du Gave de Pau pour laisser passer les embâcles et éviter ainsi d'être détruit. D'ici là, Notre-Dame de Lourdes continue de veiller sur la "chère Grotte" de Bernadette Soubirous, cette Grotte de Lourdes qui est aussi devenue « chère » dans le cœur de millions de personnes à travers le monde. "La Grotte était mon ciel", a dit Bernadette. En cette année 2015, placée, à Lourdes, sous le signe de "la joie de la mission », c'est l'expérience que chacun est invité à vivre.