La Grotte au cœur de la fête de Notre-Dame de Lourdes

grotte-10-fevrier.jpg
b
Reportage : Fête de Notre-Dame de Lourdes 2015 et Journée Mondiale du Malade, à Lourdes, par Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

 

Les pèlerins ont massivement répondu présent au rendez-vous hivernal de la fête de Notre-Dame de Lourdes le 11 février, au jour anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous dans la Grotte de Massabielle, qui est aussi aussi la Journée Mondiale du Malade. Les pèlerins ont parcouru le Sanctuaire en participant aux célébrations organisées pour cette fête anniversaire. Pour ceux d'entre eux qui étaient arrivés la veille, un grand moment a été la réouverture de l'accès à la Grotte qui était jusqu'alors fermée pour cause de travaux dans le cadre du "Projet Grotte Cœur de Lourdes". Patrick Quessette, en charge de l'événementiel au Sanctuaire, a procédé à l'ouverture, peu avant midi, le 10 février : "Oui, c'est un grand événément, parce que tout le monde était là, ils attendaient. La demande était pressante. Donc, on a fait le maximum pour ouvrir un couloir afin d'accéder à la Grotte, voir la source et passer sous le rocher. Ils attendaient depuis ce matin en priant derrière les barrières, demandant sans cesse de passer. Donc on est obligé de respecter leur vœu de passer sous le rocher. Oui, c'est une Grotte inhabituelle, mais le principal c'est de pouvoir passer sous le rocher, de voir la source, de pouvoir toucher le rocher et ressortir. On refermera à partir de jeudi matin : on enlèvera toutes les barrières et les travaux reprendront normalement."

Sans son candélabre et sans l'autel, la Grotte est apparue dans une simplicité plus grande encore qu'auparavant, donnant l'impression à chacun d'être en ce lieu comme au temps des apparitions de 1858. L'émotion était forte et intense. Rita, une pèlerine italienne, le confirme : "C'est très bien. C'est vrai qu'il y a eu un peu de soucis avec les travaux pour accéder à la Grotte. Mais bon, c'est bien, c'est toujours une émotion d'entrer dans la Grotte. C'est toujours une émotion de voir qu'il y a beaucoup de personnes qui aiment venir à Lourdes." La messe internationale, mercredi matin, a rassemblé les pèlerins mais aussi près d'un millier de présidents d'Hospitalités et de directeurs de pèlerinages, réunis en congrès dans le Sanctuaire. La messe était présidée par Mgr Nicolas Brouwet, l'évêque du diocèse de Tarbes et Lourdes. Au cours de son homélie, l'évêque a dit : 

"L'histoire de l'Eglise, c'est d'abord une histoire d'amour, reçu et donné, reçu de Dieu et donné aux hommes. Avec Marie à Lourdes, nous sommes à la fois les acteurs et les témoins de cette histoire. Grâce en soit rendue à Dieu."

Le Père Horacio Brito, recteur du Sanctuaire, a animé la prière du chapelet de 15h30 face à la Grotte, chapelet télédiffusé et radiodiffusé quotidiennement. Il a porté de manière plus particulière à Notre-Dame de Lourdes les intentions de prière des personnes souffrant dans leur corps. Le 11 février, c'est aussi la Journée Mondiale du Malade organisée par l'Eglise catholique. Le Père Brito commente : "Cette journée est importante parce qu'elle met en évidence, elle veut montrer que la maladie ce n'est pas quelque chose qu'il faut cacher. Au contraire, c'est quelque chose qui fait partie de notre existence. Et puis, je dirais, c'est une journée où nous devons remercier toutes ces personnes qui œuvrent dans le monde de la Santé, qui sont tout près des malades, tous ces bénévoles, pas seulement à Lourdes, mais ailleurs, de par le monde entier, catholiques ou non catholiques, croyants ou non croyants, au service de cette réalité qui nous touche tous de si près." L'histoire de Lourdes a toujours été liée à l'accueil des personnes malades. Le Père Brito le rappelle : "Lourdes a toujours été associée aux malades depuis les apparitions pratiquement, puisqu'il y a eu quelques guérisons au moment même des apparitions. Depuis lors, cela a été dans les habitudes de venir en pèlerinage avec des personnes malades, ce qui est une des particularités du Sanctuaire de Lourdes."

A l'issue du chapelet, le Père Brito a béni les pèlerins. Il s'est aussi entretenu longuement avec deux d'entre eux venus spécialement du Canada pour ce 11 février. Gaëtan accompagne en ce lieu de grâce sa femme Isabelle qui est en phase terminale de cancer : il lui reste trois mois à vivre. Gaëtan raconte : "C'est un vrai cadeau que Maman-Marie nous a fait. C'est une personne qui nous a payé le voyage, dans un élan de générosité, tout simplement comme ça : il s'appelle Martin. Et puis il y a sa mère qui nous a payé le logis, où on va aller. Il n'y avait rien de planifié, pour la journée même. Tout arrivait pour l'instant même : on est ici le 11 février pour la journée la plus importante. Alors, Maman-Marie nous voulait ici de tout temps, j'ai l'impression. On vit un moment extraordinaire. On se sent bien." Isabelle, forte de sa foi, témoigne de l'espérance qui l'habite et qui lui donne vie : "Je ne pensais pas venir ici quand on m'a annoncé que je n'avais plus que neuf mois à vivre. Cela fait déjà six mois déjà de tout cela, donc il me resterait trois mois, si j'écoute les médecins. J'ai confié complètement ma vie à Dieu, donc dans l'abandon, la confiance, donc à Marie aussi, en me disant que je veux être tout ce que Dieu veut que je sois. Donc si c'est avec la croix, dans la maladie, je veux embrasser sa croix. Je veux lui dire un OUI jusque-là. Si c'est en pastoral, dans mon travail, je veux être aussi où Il me veut. Quand on m'a offert les billets pour aller à Lourdes, un cadeau, au début, je n'ai pas pris trop au sérieux. Je me disais : qui peut donner un cadeau aussi énorme, aussi élevé ? Par la suite la personne m'a dit : ''Pour les les billets, tu t'es informée ?'' - ''Non''. - ''Alors informe-toi parce que moi je crois que la Vierge veut te guérir.'' Alors j'ai dit OK. On a fait les démarches. Je ne savais pas que Notre-Dame de Lourdes c'était le 11 février, sa fête. On voulait venir en janvier. Mais tout en parlant avec le Sanctuaire, quand j'ai appelé du Canada, on m'a expliqué que le 11 février, c'est la fête de Notre-Dame de Lourdes. Et là, finalement, c'est comme ça qu'on est venu, le jour même de la fête."

Le 11 février à Lourdes est un grand moment de communion spirituelle. L'équipe de TV Lourdes, la webTV du Sanctuaire avait proposé aux webpèlerins une opération spéciale pour rendre plus prégnante cette communion spirituelle vécue à travers le monde par l'intercession de la Vierge de Lourdes. Via les réseaux sociaux, les internautes ont pu envoyer leurs intentions de prière via facebook pour qu'elles passent à l'antenne sur TV Lourdes, avec leur photo de profil. Beaucoup ont confié à Notre-Dame leur famille, leurs soucis, leurs souffrances, leurs angoisses et leurs maladies. Dans son message pour la Journée Mondiale du Malade, cette année, le pape François lui-même a invoqué Notre-Dame avec une mention particulière pour celles et ceux qui leur viennent en aide : "Ô Marie, siège de la Sagesse, intercède pour tous les malades et pour tous ceux qui en prennent soin. Fais que dans le service du prochain qui souffre, à travers l'expérience même de la souffrance, nous puissions accueillir et faire croître en nous la véritable sagesse du cœur."